Derniers Articles
Vous êtes ici : Accueil / Tutoriaux / Administration Systèmes / Hack Academy, de drôles de vidéos pour se protéger sur Internet

Hack Academy, de drôles de vidéos pour se protéger sur Internet

Les vrais-faux candidats de la Hack Academy sont des délinquants d’Internet. Mais en connaissant leurs trucs on se protège mieux.

Dimitri, Jenny, Martin et Willy sont les drôles de concurrents de la Hack Academy. Mais ne vous fiez pas à leurs accents caricaturaux et leur humour, ce sont des méchants.

Prenons au hasard Jenny. C’est une jolie québécoise. Mais derrière son accent so cute, c’est un pirate d’Internet. Un as pour trouver les mots de passe afin d’entrer dans votre intimité et vous volez. Car une fois dans votre boite mail, rien de plus simple, par exemple, de prendre la main sur votre compte bancaire et vous délester à coups de virements. Comment fait-elle ? Tout simplement en testant les mots de passe les plus souvent utilisés, ou en allant sur les réseaux sociaux pour trouver le petit nom du chien qui vous sert de mot de passe. Ça vous fait sourire ? Eh bien des millions de gens utilisent comme mot de passe 12345, leur date de naissance ou le prénom de leur enfant.

Dans la vraie vie, Jenny n’existe pas. C’est la fausse participante à un jeu de télé-réalité inventé pour sensibiliser à la délinquance numérique. Une sorte de Star Academy où les candidats sont de méchants hackers prêts à vous détrousser. De petits clips qui, finalement, vous rappellent les bonnes pratiques : choisir des mots de passe compliqués et les changer souvent, ne rien payer sur les sites dont l’adresse ne commence pas par htpps, ne pas utiliser des clés USB dont vous ne connaissez pas la provenance, même chose avec les logiciels, ne jamais dévoiler ses données confidentielles en réponse à un mail…

Initiées par le Cigref (Club informatique des grandes entreprises françaises) en partenariat avec des banques, de grandes entreprises ou des organismes officiel, ces vidéos drôles et bien faites sont sur hack-academy.fr et proposées gratuitement aux chaînes de télé. La chaîne parlementaire a commencé à en diffuser des versions courtes.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

shared on wplocker.com